Connexion effectuée avec succès «MES COLLECTIONS MARABOUT

MES COLLECTIONS MARABOUT


Retour a l'Accueil MARABOUT

LISTING   : GRAND DOCUMENT

Titre   (trié par TITRE) Auteur
Numéro Année Collection Commentaire possession En vente Fiche/Photo
??GD13?Marabout GRAND DOCUMENTNON
??GD21?Marabout GRAND DOCUMENTNON
ANCIEN DETENU CHERCHE EMPLOIHENRI LE LYONNAISGD041976Marabout GRAND DOCUMENT44 ans, 30 ans de prison. Et c'est une histoire vraie. Deux fois les assises. Pas de crime de sang, mais l'engrenage infernal, larcin, jugement, cavale, délit, jugement, cavale, hold-up, jugement, cavale. Une existence de tumultes et d'incertitudes, de souffrance aussi. Et un homme, un homme comme un autre, qui s'interroge sur lui-même. Sur ce qu'a été sa vie, et donc sur l'univers carcéral, sur la condition du détenu, sur les injustices et les incompréhensions qui pèsent sur lui, sur son reclassement, presque impossible, dans la société. Ce livre est une histoire de combat, une bataille pour l'homme qui, après avoir croupi dans les ténèbres, cherche la lumière et la paix.NON
CENT MILLE JUIFS A LA MERJACQUES DEROGYGD021976Marabout GRAND DOCUMENTIls étaient juifs, ils avaient été déportés de tous les territoires occupés, ils avaient survécu, quelques-uns parmi des millions, et maintenant, la guerre finie, ils étaient encore là, en Allemagne, dans des camps. Des camps de réfugiés, cette fois, mais des camps. Une maison, ils n'avaient plus de maison. Une famille, ils n'avaient plus de famille. Une patrie... Mais la Palestine est encore sous mandat britannique. Soucieuse de ses intérêts arabes, la Grande-Bretagne impériale interdit l'immigration juive, quand un rafiot chargé de réfugiés arrive en vue d'un port, il est arraisonné. C'est l'histoire de ces bateaux que Jacques Derogy a reconstituée et qu'il déroule, fil à fil, personnage par personnage. Journaliste, Derogy est connu par la richesse et la précision de ses informations.NON
CHANTONS SOUS L'OCCUPATIONANDRE HALIMIGD181977Marabout GRAND DOCUMENTPendant quatre années, sous l'Occupation, des millions d'hommes en France ont ri, joué la comédie, bu et mangé. Il faut le dire avec force, des millions de Français ont chanté sous l'Occupation. Pas tous les Français, bien sûr. Il y a eu aussi la Résistance, les hauts faits de guerre et le silence ; mais un constat s'impose alors que d'autres pays occupés conservaient un minimum de dignité, alors que leurs restaurants, leurs salles de spectacle restaient fermés, cet Allemand avait raison qui s'exclama un jour ici : « Vous avez l'air bien gais pour des vaincus ! » On n'a jamais créé autant de pièces, tourné autant de films que pendant ces quatre années. Les plus grands noms de la littérature et du spectacle n'ont pas dédaigné les bureaux de l'Ambassade allemande. Le Tout-Paris a défilé dans les antichambres de la collaboration.NON
DIALOGUES EGOISTESMICHEL PICCOLIGD201977Marabout GRAND DOCUMENT Ni un livre de m?moires, ni le livre de ma vie., ce nest pas non plus un monologue. On a trop pris l'habitude de n'entendre parler com?dien qu'au travers de ses personnages. Je parle deux et de leurs auteurs. tenter d'arracher des masques. les v?tres et les miens.NON
HITLER ET SES GENERAUXRAYMOND CARTIERGD151976Marabout GRAND DOCUMENTAux jeunes officiers am?ricains qui les interrogeaient aussit?t apr?s leur capture, en 1945, les g?n?raux du 111e Reich firent des aveux stup?fiants. Sous le choc nerveux de la d?faite, ils d?voil?rent avec sinc?rit? les dessous de leur ?pop?e et donn?rent des d?tails qui ne s'inventent pas. C'est en confrontant ces t?moignages trop souvent ignor?s des historiens que Raymond Cartier ? avec une intuition v?ritablement g?niale - a perc? ? jour le secret de Hitler. Dans ce livre stup?fiant qui r?v?le le conflit sous un aspect absolument neuf, Raymond Cartier d?montre que Adolf Hitler fut de tr?s loin l'homme de guerre le plus remarquable, le g?n?ralissime le mieux dou?, du second conflit mondial. Et il d?montre de fa?on irr?futable que cet amateur sans instruction, ce m?galomane n?vros?, fut le seul responsable des prodigieuses victoires de l'Allemagne, avant que sa d?ch?ance physique l'am?ne ? conduire son pays aux pires d?faites.NON
LA CHINE COMME JE LA VOISPERL BUCKGD011976Marabout GRAND DOCUMENT? La Chine est plus qu?une part de moi-m?me. Elle est int?gr?e ? mon coeur, ? mon ?me et ? mon esprit. ? Que ces mots aient pu ?tre ?crits par une femme de lettres am?ricaine peut laisser perplexe. Et pourtant, c?est pr?cis?ment ce qui fait de ce livre un document unique : une Am?ricaine d??ducation chinoise parle de l?Orient ? ses compatriotes Occidentaux, en une s?rie d?articles, essais et conf?rences r?alis?s tout au long de sa vie et r?unis en 1970 dans l?ordre chronologique et logique. Le r?sultat : un ouvrage surprenant de clairvoyance, un document r?v?lateur et d?une authentique actualit?, o? les intuitions de a c?l?bre romanci?re ?clairent miraculeusement le pr?sent.NON
LA GAMELLE DANS LE DOSJEAN VERDIER et ROBERT AUBOYNEAUGD061976Marabout GRAND DOCUMENT? La gamelle dans le dos ! La gamelle dans le dos ! C'est en chantant cette marche guerri?re de 1940 que le bataillon des Aigles vivra la grande vadrouille de la ? bataille de France ?. Un sort unique pour toute l'arm?e fran?aise du reste... Ce livre raconte vingt-six jours de cette dr?le de guerre ? partir des aventures et des p?r?grinations tragi-comiques du 4e bataillon du 510?me R.I.M. o? ?voluent le commandant Mishlein (dit le Pneu), le fantassin de deuxi?me classe Plume, le cuisinier L?pi et tant d'autres, ?chou?s dans la poche de Dunkerque... Robert Auboyneau et Jean Verdier? qui ont eux-m?mes v?cu ? ces jours qui ?branl?rent le monde ? ? ont reconstitu? ici, jour par jour et presque heure par heure l'existence de cette poign?e d'hommes jet?s dans la tour-mente de la guerre-?clair. Le r?sultat est saisissant pas de consid?rations strat?giques, pas de fausse poli-tique, mais la r?alit? ? l'?tat pur, un peu comme si Courteline affrontait Hitler ou Clochemerle les Panzers et les Stukas. La verve, l'esp?rance, l'h?ro?sme, la d?-route ! A la guerre comme ? la guerre ! NON
LE DIRIGEABLE HINDENBURGMICHAEL MACDONALD MOONEYGD101976Marabout GRAND DOCUMENTLe 6 mai 1937, le dirigeable Hindenburg explosa en plein ciel, prit feu et s'abattit sur l'a?roport de Lakehurst, New Jersey. Avec l'imposant engin disparaissait un des symboles les plus ?clatants de la puis?sance renaissante du Reich. L'enqu?te officielle expliqua l'accident par ? une d?charge d'?lectricit? statique ? ? mais le dirigeable avait en fait ?t? victime d'un sabotage d?lib?r?. Cet ouvrage raconte, minute par minute, le dernier vol du Hin?denburg, les fl?neries des passagers dans cet a?ronef de luxe et, parall?lement, la chasse d?sesp?r?e ? la bombe qui se d?roulait ? bord ? leur insu. Un compte rendu effrayant et passionnant, qui a ins?pir? au c?l?bre r?alisateur Robert Wise (West Side Story) un de ses films les plus impressionnants : L'odyss?e du Hindenburg.NON
LE PIETON DE STALINGRADFRANCOIS SULINYGD121976Marabout GRAND DOCUMENT? Un chauffeur de taxi russe ? Paris est encore une chose courante. Un chauffeur de taxi russe ? Paris, ayant particip? ? la bataille de Stalingrad en 1942, ? celle de Koursk en juillet 1943 et ? beaucoup d'autres, du c?t? russe bien s?r, c'est beaucoup plus rare. Sans pr?tention ni imposture de ma part, devenir capitaine-m?decin du jour au lendemain pendant que la bataille de Stalingrad ?tait ? son apog?e, sans avoir jamais d?pass? le cap de la premi?re ann?e de m?decine, est un exploit. Exercer pendant plus de deux ans le m?tier d'Esculape sans aucun titre justificatif, sous l'oeil vigilant du N.K.V.D., sans jamais tuer un bless? ou un malade parmi ceux qui m'avaient ?t? confi?s, en est un autre. Ne pas demander la permission ? Staline, ne pas lui dire au revoir et ? filer ? l'anglaise ? loin du ? pouvoir sovi?tique ?, surtout lorsqu'on porte l'uniforme de capitaine-m?decin de l'Arm?e Rouge, est une performance rare. Malgr? mes deux blessures l?g?res (une ? Dniepropetrovsk, l'autre ? Stalingrad), une commotion qui m'a rendu sourd et muet pendant 25 jours, malgr? mes cheveux devenus tout blancs en deux heures, malgr? un remerciement personnel de Staline pour faits de guerre, je me consid?re comme un planqu? de la guerre. ? NON
LES CHINOIS ET LA DIAPORAFRANCOIS DEBREGD14?Marabout GRAND DOCUMENTNON
LES STALINIENSDOMINIQUE DESANTIGD031976Marabout GRAND DOCUMENTCette exp?rience, c'est avant tout le roman v?cu de la guerre froide. Celui d'un temps o?, par centaines de milliers, des Fran?ais ont vu dans le communisme les lendemains qui chantent. Celui d'un temps o? pesait la menace d'une troisi?me guerre mondiale. Dominique Desanti, journaliste communiste, a v?cu cette ?poque en militante et en t?moin. Elle a assist? aux premiers grands proc?s staliniens dans les d?mocraties populaires. Elle a convers? avec Tito et avec Dimitrov. Pourquoi, comment, elle et ses camarades ont-ils approuv? les verdicts et justifi? jus-que dans ses moindres m?andres la ligne de leur parti ? Pourquoi, comment, quand Moscou d?non?a les crimes de Staline mais envoya des chars contre les foules de Budapest, des militants fran?ais ont-ils rompu avec ce qui avait ?t? leur raison et leur espoir ? Ce livre, qui est ? la fois une autocritique et une prise de conscience, retrace sans amertume le v?cu de toute une g?n?ration.OUIOUI (cliquez sur ce lien-SVP)
LETTRE OUVERTE AUX BONNES FEMMESJEAN LARTEGUYGD091976Marabout GRAND DOCUMENTCe livre est un cri de r?volte. Le sursaut d'un homme opprim? par " l'imp?rialisme femelle ". Un ?norme haussement d'?paules un peu agac?, un dernier effort pour, conciliant, faire comprendre aux bonnes femmes qu'elles se trompent lourdement. Elles ne sont ni sup?rieures ni inf?rieures, pourquoi ne parviennent-elles pas ? s'admettre tout simplement autres ? Les hommes en ont assez d'avoir les oreilles rebattues par les piaillements des bonnes femmes du M.L.F., du S.C.U.M. (Society for Cutting Up Men) et autres W.I.T.C.H. (Women's International Terrorist Conspiration of Hell). C'est contre tant d'agressivit? que s'insurge Jean Lart?guy, avec toute sa fiert? de m?le, avec tout son talent d'?crivain. Avec tout son humour aussi, car cette Lettre ouverte aux bonnes femmes se double d'un vaste clin d'oeil aux femmes: Aux autres. A celles qui savent encore o? trouver - et donner la joie de vivre.NON
LETTRE OUVERTE AUX CONSYVAN ANDOUARDGD081976Marabout GRAND DOCUMENTPendant des si?cles, le mot con n'a ?t? utilis? que dans le langage parl? du peuple et de l'aristocratie. La bourgeoisie le boudait : il n'avait pas bon genre. L'?criture l'ignorait. Il ne figurait que sous forme d'initiale dans les libelles les plus virulents. Et maintenant, le voici qui se r?pand comme la foudre. Au point que la connerie devient parfaitement ind?finissable. Etre con, est-ce un ?tat, un statut, un d?faut, une force ? Rien de tout cela, et beaucoup plus encore, selon Yvan Audouard qui n'h?site pas ? commencer cette Lettre ouverte aux cons par cette fi?re affirmation : " Je sais de quoi je parle. J'en suis un. " Sans doute sommes-nous tous plus ou moins cons. Il reste que, plus la connerie devient ind?finissable, moins on peut l'?viter. C'est son c?t? diabolique. Au reste, Yvan Audouard a mis au point une formule dont la logique est irr?futable. La voici : " Quand on croit tenir la connerie, elle vous ?chappe. Si elle vous ?chappe, c'est que vous ?tes un con. " Sujet immense que la connerie ! Et immense occasion, pour chacun d'entre nous, de savoir enfin, pour reprendre le savoureux langage d'Yvan Audouard, si on en est un ou non.NON
MICRO DE NUITJOSE ARTHURGD221977Marabout GRAND DOCUMENTJos? Artur pr?sente dix mille heures d'antenne avec ACHARD ? BARDOT ? BARRAULT ? BECKER - BIRKIN ? BOUVARD ? BRASSEUR ? CHAZOT CHEVALIER ? DAEMS ? DAUPHIN ? DELON FLON ? FRESNAY ? GAINSBOURG GUITRY ? HALLIDAY ? JOUVET- MONTAND ? NO?L-NO?L ? P?RIER ? PIAF RENAUD ? SIGNORET ? TCHERINA - USTINOV ? VARTAN ? ZITRONE mais aussi DE GAULLE ? MAO ? POMPIDOU ? IONESCO - GISCARD ? PICASSO ? SARTRE ROSTAND ? RUBINSTEIN ? COCTEAU DALI ? CALLAS ? XENAKIS et des centaines d'autres NON
NOTRE AMI LE DAUPHINJ.C. EHRHARDT et JEAN-JACQUES BARLOYGD11?Marabout GRAND DOCUMENTNON
QUESTIONS A L'ETAT SOCIALISTEMICHEL ROCARDGD05?Marabout GRAND DOCUMENTNON
QUI ETES VOUS JIMMY CARTERLESLIE WHEELERGD191976Marabout GRAND DOCUMENTOUI
TRENTE SIECLES SOUS LA MERFREDERIC DUMASGD071976Marabout GRAND DOCUMENTPassionn? par l'arch?ologie sous-marine, Fr?d?ric Dumas est, avec le commandant Cousteau, un des promoteurs de la plong?e sous-marine en scaphandre autonome. C'est d'ailleurs en compagnie du commandant Cousteau lui-m?me, ? bord de la c?l?bre " Calypso ", qu'il a entrepris ses premi?res recherches. Ce livre est le fruit de ses passionnantes exp?riences, acquises au cours d'innombrables plong?es : la joie des d?couvertes, la vie myst?rieuse de la mer et de ses ?l?ments, le d?chiffrement des vestiges - ?paves, amphores, statues, mat?riaux de toutes sortes, d?gag?s des profondeurs. Le tout avec un rare bonheur d'expression, une ?tonnante pr?cision dans le vocabulaire et dans la mani?re de poser les probl?mes. Une merveilleuse histoire en somme, o? pas un mot pourtant ne s'?carte de la plus stricte r?alit?.NON
UN GENOCIDE EXEMPLAIRE : ARMENIE 1915JEAN MARIE CARZOUGD17?Marabout GRAND DOCUMENTNON
UN PRINTEMPS ARABEJACQUES BENOIST-MECHINGD161976Marabout GRAND DOCUMENT Parcourir plus de dix mille kilom?tres ? travers les pays du Proche-Orient : vivre pendant plusieurs mois au contact de toutes les cat?gories sociales, depuis les plus humbles fellahs jusqu'aux souverains les plus fastueux ; ?tre l'invit? de trois rois et de deux pr?sidents de la R?publique ; s'entretenir avec trois princes h?ritiers, six chefs de gouvernement, vingt-deux ministres, trente-cinq ?mirs et une cinquantaine d'ambassadeurs ; voir d?filer devant ses yeux des villes et des d?serts, des oasis et des for?ts, des sables br?lants et des cimes couvertes de neige ; fl?ner parmi les vestiges des civilisations tes plus antiques et voir surgir les r?alisations les plus stup?fiantes du monde contemporain ; conna?tre alternativement le tumulte des places publiques, le cliquetis des armes dans les palais royaux et le bruissement des sources au fond des palmeraies naissantes, c'est l?, sans aucun doute, ce qu'on appelle ? voyager ?. C'est cette exp?rience que je livre telle quelle au lecteur, sans me pr?occuper de savoir ? quel genre elle ressortit. Description de pays, essai politique, fragment d'histoire v?cue, qu'importe ? Voyage, r?ve et drame, pour moi c'est tout un.NON
La table contient ".$res." GRAND DOCUMENT

Haut de la page